Hors-piste

⚠️ 2022 ⚠️

Dès les premières éditions du Mans Classic, commerçants et forains, ainsi que les commerces de bouche se sont, au départ, groupés dans le Village, zone centrale du circuit. Puis petit à petit, ont éclos de nouveaux villages, avec aussi bien de la restauration que du shopping et d’autres distractions ; proposant ainsi aux spectateurs -tout comme le musée éphémère formé par les 8500 voitures de clubs- des pit stops salutaires alors qu’ils déambulent à travers le circuit où ils auront croisé musiciens et autres artistes ambulants. Presque de quoi oublier l’espace d’un instant la dizaine de milliers d’automobiles présentes sur le circuit, dont celles des expositions des constructeurs. Une autre des grandes attractions du Mans Classic, la Vente aux Enchères Artcurial prend, elle, place à côté de la pré-grille.

La vente aux Enchères Artcurial

Le Mans Classic, l’un des plus hauts lieux de la compétition automobile historique, est un terrain de prédilection pour une vente aux enchères, moment-phare d’un événement historique de premier ordre. Collectionneurs du monde entier, tout comme les badauds s’y pressent avec enthousiasme. Les premiers pour mettre à tout prix la main sur la belle convoitée, les autres pour s’émerveiller et qui sait, sauter sur une occasion inespérée. C’est tout cela la magie des ventes aux enchères…

Cette année Artcurial, qui assurera encore la vente aux enchères du Mans Classic, présentera une superbe collection de motos et plus de 140 automobiles dont on remarquera, la Porsche 935 « Baby » #L1…  qui s’illustra dans le Championnat allemand et prit part aux 24 Heures du Mans (1981), aux 6 Heures de Silverstone, de Brands Hatch et au Nürburgring. Depuis 18 ans entre les mains de l’actuel propriétaire, elle a aussi participé aux plus grandes courses historiques.

Il y a aussi le casque signé des vainqueurs du Tour Auto dont le produit intégral de la vente sera reversé à l’école Bongela School en Afrique du Sud pour la construction d’une cantine et une cuisine, condition sine qua non pour recevoir les 200 enfants qui y viennent de souvent de fort loin ! Et ce n’est pas un pète, que l’on voit au casque, mais 22 signatures de tous les vainqueurs du Tour Auto depuis ses débuts en 1992. Donc n’hésitez pas, c’est une bonne action … Casquez !

Horaires – Samedi 2 juillet  :
11:00 – Automobilia – Motocyclettes – 13:30 – Automobiles de collection

Les villages Exposants

Dans le village au centre du Mans Classic, mais aussi tout autour, à l’arrière des stands et parmi les paddocks, un nombre toujours croissant de commerçants installent leurs échoppes, toutes à l’enseigne de la passion automobile : miniatures, accessoires, livres modernes et anciens, horlogerie, chapeaux, gants et vêtements, bijouterie, casques, peintures, sculptures, antiques reliques de l’âge de la course… Un foisonnant mélange de tentations et de curiosités qui accélèrent sans cesse la curiosité du chaland et le renvoient d’un étal à l’autre de ces villages uniques.

La restauration

En trois jours de fête, l’heure des repas revient cycliquement et chacun trouvera restauration à son goût et à sa faim … Les food-trucks les plus variés dispensent une fast-food -qui s’impose dans le temple de la vitesse ; bonne et de toutes origines, italienne, grecque, turque, anglaise, américaine et bien sûr française. Des chefs -étoilés- se transportent aussi jusqu’en cet éphémère centre du monde comme au Welcome, aux Espaces Panoramique et Heritage qui accueillent les détenteurs de Packages…

La fête

Rétrospective des 24 Heures du Mans oblige Le Mans Classic est une gigantesque fête pour les fans de l’automobile qui peuvent, avec leurs accompagnants qui le sont moins, passer un week-end d’exception. Entre la vente aux enchères Artcurial, séances de cinéma en plein air, le tour de toutes les boutiques -ou presque- car il y en a beaucoup !- on peut passer, de jour comme de nuit de distraction en distraction et de plus, en tous genres : danse, coiffure, barbier, ou encore s’extasier devant la folle démonstration du mur de la mort, écouter ou suivre le bagad, visiter le village moto, le garage Motul…

Le Drive-In

L’écran Plein Jour, situé à proximité du village moto, programmera trois séances -18:00, 21:00 & 23:00… Casque sur les oreilles, chaque spectateur, dans un confortable transat pourra voit et/ou revoir SOS Fantômes ; un James Bond : l’Espion qui m’aimait ; Fast & Furious ; Retour vers le Futur et bien sûr, Le Mans Classic oblige, Le Mans 66.

Les Constructeurs

Les constructeurs n’ont pas oublié que les 24 Heures du Mans ont au départ été créés pour « tester l’endurance plus que la vitesse », afin de montrer au public la qualité des machines et aussi pour obtenir des perfectionnements indispensables…

Nombre d’entre eux s’y sont essayés, avec plus ou moins de réussite, mais toujours avec le même enthousiasme. Cependant, même s’ils ne viennent plus -pour diverses raisons, y tenter leur chance, Le Mans Classic est l’endroit idéal pour eux de fêter un anniversaire, de dévoiler un nouveau modèle, une nouvelle marque, ou en relancer une ancienne …

Partenaire historique du Mans Classic, BMW en sera une fois de plus le Pace Car. Le constructeur bavarois fera aussi, tout comme Alfa Romeo, Aston Martin, Ferrari, Matra, Mercedes, une belle exposition de ses modèles mythiques. Nous retrouverons également cette année, Bentley Mulliner, Ferrari, De Tomaso, McLaren, Mercedes-Benz et Porsche. Mazda présentera fièrement sa 787B vainqueur des 24 Heures du Mans en 1991. Et à notre époque des nouvelles énergies, la Lightyear -voiture à énergie solaire- sera on ne peut plus dans l’air du temps.

Parmi toutes les célébrations, on peut déjà retenir : les 60 ans de la Lotus Elan dont quelques modèles seront mis à l’honneur sur l’espace du Club Lotus France, les 70 ans d’Austin Healey, les 70 ans de la victoire de la 300 SL au Mans, l’exposition « Matra de la route à la course » célébrant la victoire de 1972, l’exposition « Bristol, les moteurs dans la course »…

Les clubs

🏁
En fait, on se dira qu’il va falloir revenir l’année prochaine afin de voir, ou faire ce que l’on n’a pas pu voir ou faire, voire plus,
puisqu’exceptionnellement Le Mans Classic reviendra en 2023 pour fêter le centenaire des 24 Heures du Mans.
Et il faut en profiter ; cette occasion ne se renouvellera certainement pas de si tôt. Donc à ne manquer sous aucun prétexte !