VENTE ARTCURIAL

Avec des têtes d’affiches fidèles à la réputation de Artcurial Motorcars, 115 lots seront dispersés le 9 juillet lors de la vente Le Mans Classic 2016 by Artcurial Motorcars, sous le marteau de Maître Hervé Poulain.

Après la Ferrari 335 S Scaglietti adjugée pour 32,1 M€ / 35,7 M$ frais inclus le 5 février 2016 et la Ferrari 250 GT SWB California Spider qui a atteint 16,3 M€ / 18,5 M$ le 6 février 2015, la marque au cheval cabré est à nouveau la star de la vente : la Ferrari 250 GT Berlinetta châssis court du Salon de Paris de 1961, restée entre les mains du même propriétaire depuis 47 ans.

Au programme également, des championnes de la course automobile qui ont jadis couru sur le célèbre circuit des 24 Heures du Mans, dont une Porsche 935 de 1977 (estimation : 1 100 000 – 1 500 000 € / 1 210 000 – 1 650 000 $), conduite par Hervé Poulain lui-même en 1980.

Matthieu Lamoure, Directeur général Artcurial Motorcars : "Le Mans Classic offre une exceptionnelle rétrospective de l’histoire des 24 Heures du Mans, la course la plus mythique au Monde. Notre vente s’inscrit dans cette continuité ! Avec 115 voitures dont un tiers sans prix de réserve, cette vente 2016 représente la plus importante depuis 2010, 1ère année de notre partenariat. Des voitures de course comme cette Porsche 935 au volant de laquelle s’est illustré mon mentor et ami, Maître Hervé Poulain lors des 24 Heures du Mans de 1980 ou encore l’authentique Lancia 037 Groupe B usine à la Citroën 2CV Sahara, il y en aura pour tous les goûts et tous les budgets !"

1961 Ferrari 250 GT
Berlinetta châssis court #2917GT
Présentée neuve au Salon de Paris en 1961, il s’agit probablement de la dernière 250 GT châssis court conservée par le même propriétaire depuis presque 50 ans ! Considérée comme la plus belle Ferrari de l’histoire, celleci est une des trois équipées d’origine de carburateurs Solex ; elle est ‘matching numbers (châssis/ moteur/ boîte/ pont). Elle n’a jamais quitté la France, son historique est limpide et son état irréprochable !

1947 Delage D6 3.0L Grand Prix
Estimation : 1 200 000 – 1 400 000 € / 1 320 000 – 1 540 000 $
Les 24 Heures du Mans sont à l’honneur de cette vente avec un trésor du sport automobile français d’après guerre : La Delage biplace qui participa à en 1949 à cette course mythique avec à son bord l’équipage Auguste Veuillet et Edmond Mouche. Elle est la seule habillée de sa carrosserie d’origine ! Les afficionados se surprendront à rêver devant cette automobile qui fut conduite par des pilotes d’exceptions comme Philippe Etancelin, Maurice Trintignant ou encore Charles Pozzi qui marquèrent le monde de la course par leur bravoure et leur générosité.

1977 Porsche 935
Estimation : 1 100 000 – 1 500 000 € / 1 210 000 – 1 650 000 $
Cette 935 est exceptionnelle à plus d’un titre : véritable Porsche de compétition se présentant dans un état d’origine exceptionnel, elle a notamment participé à trois reprises, à la plus mythiques des courses automobiles, les 24 Heures du Mans. Dans le cadre des championnats du monde d’endurance 1978, 1979, plusieurs grands pilotes se partagèrent son volant, puis en 1980, le commissaire-priseur Hervé Poulain la pilota aux 24 Heures du Mans 1980, où elle termina 20ème. Ce palmarès d’exception lui permet d’être éligible au Mans Classic.

1967 Ferrari 330 GTS
Estimation : 1 700 000 – 1 900 000 € / 1 893 116 – 2 115 836 $
Rareté est le maître mot qui caractérise ce cabriolet produit à moins de cent exemplaires par Ferrari. Avec son moteur quatre litres elle était en 1967 le cabriolet le plus rapide du monde. Certifié par Ferrari Classiche, cette automobile est dans un état irréprochable grâce à une récente restauration de haut niveau.

1961 Mercedes-Benz 300 SL Roadster
Estimation: 700 000 – 1 100 000 € / 770 000 – 1 210 000 $
Autre joyaux de cette vacation : une Mercedes-Benz 300 SL Roadster de 1961, disposant toujours de son hard-top optionnel dans sa caisse bois d’origine ainsi que ses valises ! Cette automobile légendaire a bénéficié d’une restauration de grande qualité, et dispose des derniers raffinements techniques disponible pour le modèle : les freins à disque et le bloc moteur en aluminium. Voiture de Grand Tourisme la plus courue de cette époque, c’est un modèle emblématique qui ne laissera pas indifférent les collectionneurs et passionnés.

Informations : www.artcurial.com