Courses de support

Parcourir les Hunaudières, un rare privilège réservé pendant le Mans Classic aux voitures des 24 Heures construites jusqu’en 1981. L’allongement du meeting a permis d’inviter d’autres plateaux et d’accueillir la parade unique d’un siècle des plus grandes voitures du Mans… 

Deux sont issus des Series by Peter Auto : les Group C souvent considérées comme celles de la ‘Grande Epoque’ des 24 Heures. L’Endurance Racing Legends (ERL), qui met en piste des voitures plus récentes a les faveurs d’un public plus jeune qui les a vues courir l’époque. Leur nom est si intimement lié aux 24H qu’ils méritent presque d’être appelés ‘Plateaux 7 & 8’ du Mans Classic. 

Les deux autres sont dédiés à deux constructeurs dont les exploits ont également à tout jamais attaché leur nom au Mans, ont la chance de pouvoir également prendre la piste. Tout d’abord Bentley qui, avec ses Bentley Boys, a fait les belles heures de l’épreuve avec trois victoires consécutives dans les années 20 et Porsche, qui en compte toujours le plus grand nombre de victoires (19).

RèglementDocuments Concurrents
Liste des engagés

Endurance Racing Legends

L’Endurance Racing Legends fait entrer Le Mans Classic dans une nouvelle ère, celle des GT1 et autres LMP1. Avec ce plateau, l’évènement couvre désormais l’histoire des 24 Heures du Mans sur une période allant de 1923 à 2010 !

Après un simple plateau de démonstration en 2018, l’Endurance Racing Legends se joint aux plateaux historiques pour une épreuves qualificatives spectaculaire avec des voitures particulièrement appréciées des jeunes spectateurs : les GT et les prototypes des années 1990 et 2000. Ce sont ces deux générations de voitures qui animeront cette année Le Mans Classic. Pour cette première, elles seront plus de 70 en piste et pas des moindres : Aston Martin DBR9 (2005), Bentley Speed 8 (2003), Cadillac Northstar LMP-01 (2000), Dodge Viper GTS/R (2002), Ferrari 333 SP (1999), Ferrari 550 Maranello Prodrive (2002), Lola-MG EX257 (2004), Lotus Elise GT1 (1996), Maserati MC 12 GT1 (2005), Panoz Esperante GTR1 (1997)…

Liste des engagés

Groupe C Racing

En vigueur de 1982 à 1993, le règlement du Group C a engendré des voitures légendaires qui ont écrit quelques-unes des plus belles pages des 24 Heures du Mans et du Championnat du Monde d’Endurance.

D’abord dominée par les Porsche 956 – malgré la résistance valeureuse des Lancia LC2 – la compétition s’est progressivement renforcée pour atteindre des sommets avec la montée en puissance des Jaguar, Mercedes, Toyota, Nissan et Mazda. Aux côtés de ces grands constructeurs, les « artisans » comme Cougar, Dome, Rondeau, Spice ou WM pouvaient encore s’illustrer grâce à une interprétation habile du règlement basé essentiellement sur une limitation stricte de la consommation en carburant. L’ère des Group C reste considérée comme le véritable Age d’or de l’Endurance pour la plupart des spécialistes de la discipline.

  • Nouveauté en 2023

    Nouveauté de l’édition 2023, les concurrents du Group C Racing auront une occasion supplémentaire d’affronter les 13 kilomètres du circuit des 24 Heures. En effet, Le Mans Classic qui leur proposait une course de 45 minutes le samedi midi en ouverture de l’évènement, leur offre désormais également une course sprint de 30 minutes le dimanche, au petit matin.

  • Ce qui n’a pas changé

    Compte tenu du caractère exigeant du circuit, tant pour les voitures que pour les pilotes, les concurrents devront obligatoirement participer à deux évènements qualificatifs pour valider leur inscription. Ces deux compétitions pourront être disputées dans le cadre des Series by Peter Auto 2023. Cependant, les spécifications techniques des Group C étant communes dans les compétitions organisées par Historic Sportscar Racing et par Peter Auto, la participation au Daytona Classic et aux 12 Heures de Sebring Classic seront aussi acceptées.

Liste des engagés

Porsche Classic Race Le Mans

Porsche France et Peter Auto réunissent un plateau exceptionnel de plus de 70 Porsche historiques dans une course disputée sur le grand circuit du Mans où le constructeur allemand détient le record de 19 victoires aux 24 Heures.

Cette course met en scène les modèles allant des premières 911 (1965) dont les versions course étaient alors encore très proches des modèles de série, jusqu’à aux dernières 935 (1981) dont les versions les plus puissantes approchaient, voire dépassaient les 800 chevaux. Pour participer, les véhicules doivent être équipés d’un passeport technique en règle et les inscriptions se font sur dossier avec validation par Peter Auto.

Le départ de la Porsche Classic Race Le Mans sera donné pour une durée de 50 minutes. La veille, les concurrents auront l’occasion de disputer deux séances qualificatives de 45 minutes (la première dans la matinée, la seconde dans la soirée).

Liste des engagés

The Benjafield’s Le Mans Centenary Race

La belle histoire et les victoires de Bentley au Mans vers la fin des années 20, voici ce que le nouveau plateau monté en en association avec le Benjafield’s Racing Club*, nous promet de nous faire revivre à l’occasion de cette édition du centenaire.

Une cinquantaine de Bentley Boys de nos jours au volant de bolides que pilotaient ceux d’avant-guerre – 3 Litre Sport, 4,5L Tourer et autres Speed-Six seront là pour nous rappeler qu’à leur époque, elles étaient les représentantes des plus fameuses automobiles du début du 20° siècle et que Bentley était l’un des constructeurs automobiles les plus célèbres. 

Le Benjafield’s Racing Club porte le nom de l’un des premiers Bentley Boys, vainqueur des 24 Heures du Mans 1927 au volant d’une Bentley 3 litre-Supersport. Le Dr Dudley Benjy Benjafield est également le fondateur du très sélect BRDC (British Racing Drivers Club).