Courses de support

Depuis 2002, Le Mans Classic s’est étiré dans le temps, passant de deux jours à trois et demie. Ce qui a permis d’inviter des courses de support pour des voitures dont certaines n’ont pas nécessairement couru sur le circuit sarthois, mais qui sont sélectionnées pour la qualité des voitures en piste. En 2022, ce ne sont pas moins de quatre plateaux : Porsche Classic Race Le Mans, Jaguar Classic Challenge, Endurance Racing Legends et Group C Racing dont les deux derniers sont des plateaux des Series by Peter Auto. Ces voitures auront le privilège de courir sur le grand circuit des 24 Heures, et octroieront au public le privilège de les admirer.

Endurance Racing Legends

L’Endurance Racing Legends fait entrer Le Mans Classic dans une nouvelle ère, celle des GT1 et autres LMP1. Avec ce plateau, l’évènement couvre désormais l’histoire des 24 Heures du Mans sur une période allant de 1923 à 2010 !

Après un simple plateau de démonstration en 2018, l’Endurance Racing Legends se joint aux plateaux historiques pour une épreuves qualificatives spectaculaire avec des voitures particulièrement appréciées des jeunes spectateurs : les GT et les prototypes des années 1990 et 2000. Ce sont ces deux générations de voitures qui animeront cette année Le Mans Classic. Pour cette première, elles seront plus de 70 en piste et pas des moindres : Aston Martin DBR9 (2005), Bentley Speed 8 (2003), Cadillac Northstar LMP-01 (2000), Dodge Viper GTS/R (2002), Ferrari 333 SP (1999), Ferrari 550 Maranello Prodrive (2002), Lola-MG EX257 (2004), Lotus Elise GT1 (1996), Maserati MC 12 GT1 (2005), Panoz Esperante GTR1 (1997)…

Groupe C Racing

En vigueur de 1982 à 1993, le règlement du Group C a engendré des voitures légendaires qui ont écrit quelques-unes des plus belles pages des 24 Heures du Mans et du Championnat du Monde d’Endurance.

D’abord dominée par les Porsche 956 – malgré la résistance valeureuse des Lancia LC2 – la compétition s’est progressivement renforcée pour atteindre des sommets avec la montée en puissance des Jaguar, Mercedes, Toyota, Nissan et Mazda. Aux côtés de ces grands constructeurs, les « artisans » comme Cougar, Dome, Rondeau, Spice ou WM pouvaient encore s’illustrer grâce à une interprétation habile du règlement basé essentiellement sur une limitation stricte de la consommation en carburant. Abandonnée au début des années 90 après une période de cohabitation avec les Sport 3.5 (Peugeot 905, Jaguar XJR-14, Toyota TS010, etc.), l’ère des Group C reste considérée comme le véritable Age d’or de l’Endurance pour la plupart des spécialistes de la discipline.

Epreuves qualificatives

Organisé tous les deux ans, Le Mans Classic propose aux concurrents du Group C Racing la possibilité de disputer une course de 45 minutes le samedi midi en ouverture de l’évènement. Compte tenu du caractère exigeant du circuit, tant pour les voitures que pour les pilotes, et du format biennal du meeting, les concurrents devront obligatoirement participer à deux évènements qualificatifs pour valider leur inscription à l’édition 2022 les 1-2-3 juillet. Ces deux compétitions pourront être disputées dans le cadre des séries by Peter Auto 2021 ou 2022. La participation aux courses de Daytona Classic et des 12 Heures de Sebring Classic sont aussi acceptées, les spécifications techniques des Group C étant communes dans les compétitions organisées par Historic Sportscar Racing et par Peter Auto.

Jaguar Classic Challenge

Le Jaguar Classic Challenge revient en 2022 avec une épreuve monomarque qui se dispute en ouverture le samedi matin. La course, organisée conjointement avec Motor Racing Legends, rassemble 75 voitures : XK120, XK140, XK150, Type C, Type D et Type E.

Comme beaucoup de constructeurs anglais, Jaguar doit une bonne part de sa renommée mondiale à ses exploits réalisés aux 24 Heures du Mans, épreuve dans laquelle la marque de Coventry apparait pour la première fois en 1950. La victoire arrive dès l’année suivante puis en 1953 avec la Type C qui innove en imposant pour la première fois les freins à disques en compétition. Vient ensuite la Type D, innovante elle aussi par ses méthodes de conception issues de l’aéronautique. Son châssis monocoque et sa carrosserie à l’aérodynamisme soigné en font l’une des plus belles voitures de course de toute l’histoire.

Porsche Classic Race Le Mans

Porsche France et Peter Auto réunissent un plateau exceptionnel de plus de 70 Porsche historiques dans une course disputée sur le grand circuit du Mans où le constructeur allemand détient le record de 19 victoires aux 24 Heures.

Cette course met en scène les modèles allant des premières 911 (1965) dont les versions course étaient alors encore très proches des modèles de série, jusqu’à aux dernières 935 (1981) dont les versions les plus puissantes approchaient, voire dépassaient les 800 chevaux. Pour participer, les véhicules doivent être équipés d’un passeport technique en règle et les inscriptions se font sur dossier avec validation par Peter Auto.

Le départ de la Porsche Classic Race Le Mans sera donné « lancé » le samedi 3 juillet 2021 en début d’après-midi pour une durée de 50 minutes. La veille, les concurrents auront l’occasion de disputer deux séances qualificatives de 45 minutes (la première dans la matinée, la seconde dans la soirée).